L'agressivité entre deux chats (ou plus) Comment y remédier ? Absolument Chats
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

La cohabitation avec deux chats (ou plus) peut parfois semer la pagaille à la maison. Vous avez peut-être déjà assisté à un combat où cris, crachats et courses poursuites n’en finissaient pas ? Mais comment distinguer les différentes formes d’agressivité entre deux chats ? Jeux ou vrais conflits ? Pas toujours facile de faire la différence et de savoir comment réagir face à ça !

Reconnaître un conflit entre chat d’une bagarre de jeu

Le vrai conflit entre chats

Pour faire simple, lors d’un conflit vous entendrez beaucoup de bruit ! Très possiblement avant (durant leur phase de menace) avec des grondements, des crachats… mais aussi pendant l’attaque à proprement parler ; une vraie bagarre est très bruyante et peut parfois amener les chats à se blesser. Toutefois, de nature, les chats ne vont pas chercher à se tuer : comme le chat est un animal plutôt solitaire, et non social, il sait en quelques sortes qu’il ne pourra pas compter sur une tribu pour le défendre, donc il tâche au maximum de ne pas en arriver au combat, et de ne se blesser. Les chats mettent alors en place toute une série de signaux d’apaisement pour éviter d’en arriver aux pattes ! Mais parfois l’un d’eux est tellement sous tension que l’attaque éclate quand même. S’ils se sautent dessus, leurs corps resteront comme accrochés l’un à l’autre, il y aura des hurlements, des feulements répétés, bref beaucoup d’électricité dans l’air !

La bagarre de jeu

Une bagarre de jeu est silencieuse, ou presque. Quand les chats se sautent dessus ils font plutôt des roulés boulés fluides, courts, et répétés, et ils ne se blessent pas. On peut parfois entendre quelques couinements, mais ce n’est pas la même chose que lors d’un vrai conflit ! Par contre il arrive aussi qu’une bagarre de jeu tourne en vrai conflit, tout simplement parce que l’un des chats n’est plus disposé à jouer ! Autre cas de figure : un des chats saute sur l’autre pour jouer, mais l’autre ne veut pas… ce qui amène le premier à de l’agressivité, car il a besoin d’évacuer ses frustrations !

Pourquoi cette agressivité ?

Il faut savoir que l’agressivité entre chats peut intervenir à tout moment. Parfois un évènement qui peut nous sembler anodin vient compromettre la bonne entente !

Santé

Bien sûr il ne faut pas négliger l’aspect santé. Un chat qui souffre peut devenir agressif. Observez bien le chat qui tend vers l’agressivité : y a-t-il des raisons apparentes ? A-t-il l’air fatigué ? Fiévreux ? Renfrogné ? L’agressivité est-elle soudaine ? Ces signes sont à prendre en considération. Si vous sentez que c’est soudain et que votre chat ne semble pas dans son état normal (dans d’autres moments que durant les phases de conflit) alors prenez rendez-vous avec votre vétérinaire.

Adoption d’un nouveau chat

L’arrivée d’un petit nouveau dans la maison est toujours perturbant pour le chat « maître des lieux ». Cela peut être d’autant plus perturbant si le chat est âgé et qu’il n’a jamais connu d’autre congénère avant l’arrivée du petit nouveau ! Il va leur falloir faire connaissance, réapprendre comment communiquer (si le premier chat n’avait jamais connu de congénère avant), bref ils vont devoir se « mettre au clair » pour cohabiter ensemble, et cela peut prendre du temps, et passer par des rapports conflictuels. Je vous explique plus bas comment les aider 😉

Une question d’odeurs, de phéromones…et d’associations

Vous avez sans doute remarqué que lorsqu’un chat revient de chez le vétérinaire, son congénère lui crache dessus : celui-ci « reconnaît » l’odeur du véto (enfin… de chez le véto !) ! il suffit que ce chat ait eu un mauvais souvenir (on parlera d’association négative) de son passage chez le vétérinaire (et on sait qu’ils ne sont jamais très fan !) pour que cette odeur sur son congénère se répercute par une agression. En gros, cette odeur va tellement l’énerver qu’il va évacuer sa pression en agressant son congénère (il arrive aussi que cela puisse se répercuter sur vos gambettes…). Si le chat convalescent a subit un traitement, l’autre chat peut d’une certaine manière ne plus le sentir ; non seulement il ne reconnait pas l’odeur de son congénère, mais en plus il sent  possiblement des produits qui fâchent ses narines, et/ ou des phéromones de stress.

Une question de territoire

Les déménagements (et même un simple remaniement de votre intérieur, nouvelle peinture, nouveaux meubles etc…) vont tantôt « rapprocher » les chats, et tantôt créer des phases conflictuelles. En effet, lors d’un déménagement, les chats débarquent sur un nouveau territoire, où non seulement il faut reprendre ses marques mais aussi établir à nouveau un partage du territoire entre eux. Il leur faut tout reprendre depuis le début !! Ce stress peut alors les conduire à des réactions agressives.

Il peut y avoir encore bien d’autres causes, et lors d’une consultation, chaque chose, chaque élément sera étudié, chat par chat, pour aider votre/vos compagnon(s) à retrouver un équilibre.

Comment y remédier ?

Laisser les chats gérer eux-même la situation !

Généralement il vaut mieux laisser vos chats gérer la crise. C’est leur nature, leur moyen de communiquer. S’interposer risque surtout de vous faire agresser en retour : lors d’un vrai conflit, les chats sont dans un état intense de nervosité, et si vous vous interposez, l’agression risque de se rediriger contre vous. De même, si vous vous interposez entre deux chats, un troisième chat peut être agressé en retour, tout simplement parce qu’il passait par là et que l’autre félin avait besoin d’évacuer sa frustration, là, tout de suite…

S’interposer empêche les chats de s’exprimer, de se mettre au point entre eux ; c’est un peu comme si vous leur coupiez la parole. S’ils ne peuvent pas faire connaissance, s’expliquer, cela va créer de la tension et de la frustration… cela peut donc causer d’autres soucis de comportement.

Donc dans la mesure du possible : ne les séparez pas !!

Ne grondez pas vos chats !

En grondant l’un ou l’autre, non seulement vous les empêchez encore de communiquer entre eux, mais en plus vous risquez de créer une association négative entre eux… La chat va se dire « quand je suis avec Loulou il m’arrive un truc pas cool, donc Loulou = pas cool« … et dès qu’il croisera Loulou ce sera la guerre parce qu’il aura retenu qu’en sa présence il lui arrive quelque chose de désagréable… C’est dommage…

Maintenant si l’un d’eux semble vraiment mal vivre la situation ; s’il évite son congénère, reste prostré dans un coin n’osant plus en sortir, ou crache parfois lorsque vous voulez l’approcher, il faut agir bien entendu.
Je parle dans un autre article de « techniques » pour créer de la cohésion pour se faire rencontrer et accepter deux chats. Elles sont valables ici aussi. Nous allons voir tout ce qu’il est possible de faire pour remédier à ce climat de haine !

 

!! Si vous constatez que l’un de vos chats semble fatigué, ou avoir mal, n’hésitez pas à aller chez le vétérinaire !

Le bain

Pour ce qui est du retour de chez le vétérinaire par exemple, normalement le temps fera son œuvre ; laissez-les gérer. Si toutefois ça ne passe pas, vous pouvez donner un bain aux deux chats, qui repartiront alors ensemble sur la même base 😉 . C’est une solution que j’ai testé (et approuvé) et qui peut s’employer aussi pour d’autres cas ! Bien sûr il ne s’agit pas de laver les chats en même temps… L’un après l’autre ce sera bien suffisant, puis vous les laisserez parfaire leur toilette dans la même pièce. Je vous invite à consulter mon article sur le bain justement !

La nourriture 

La nourriture est un bon moyen de créer de la cohésion. Cela peut prendre plus ou moins de temps, mais le but est que les chats s’associent à un moment agréable. Comment faire ? Il faut leur donner en même temps, dans la même pièce, de la pâtée ou une friandise (quelque chose dont ils raffolent tous les deux) chacun dans une assiette individuelle. Au départ ne les collez pas nez à nez ! Vous pouvez leur donner dans la même pièce, mais à l’opposé l’un de l’autre, pour rapprocher progressivement les assiettes au fil des jours. Surtout ne fermez pas cette pièce : si l’un d’eux veut partir, il faut qu’il puisse le faire et qu’il ne se sente pas prisonnier !

Si vos chats se détestent profondément, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent absolument pas se croiser sans qu’une violente bagarre n’éclate… alors oui il faudra les séparez un peu. Tout d’abord pour leur permettre de retrouver leur esprit, chacun de leur côté, de faire redescendre la pression. Puis séparez les deux pièces par un carton par exemple (ou une barrière pour enfant recouverte d’un drap) le but étant que les deux pièces « communiquent » mais que les deux chats ne se voient pas. Donnez-leur alors, en même temps, chacun de leur côté, une assiette avec de la pâtée. Chaque jour, à chaque repas, au même moment, chacun de leur côté, faites-les manger cette même pâtée si délicieuse…! Puis, au fil des jours, si tout se passe bien, rapprochez les bols de plus en plus de la barrière qui les sépare (évidemment soyez subtils !). Vous verrez qu’au fur et à mesure ils vont non seulement manger, mais aussi SENTIR : autour du bol, en direction de la barrière, puis la barrière, et enfin vont se dresser pour voir derrière…

Si la réaction de l’un est toujours de courir se cacher ou l’autre de vouloir lui arracher les yeux, soyez patient ; cela peut prendre une bonne semaine, parfois plus !

Enfin vous pourrez dans les jours qui suivent encore, tirer la couverture un petit peu, ou faire de petites ouvertures dans le carton pour qu’ils puissent se voir… Jour après jour, vos chats vont associer ce moment de repas, et cette odeur si délicieuse, à leur congénère. Ils vont s’associer tous les deux à quelque chose d’agréable.

Lorsque toutes les portes seront ouvertes, disposez un second spot nourriture, en hauteur par exemple : si vos chats n’ont plus « à se battre » pour manger, cela apaisera les tensions territoriales.

Jeux et aménagements

Le jeu est aussi une bonne manière de créer de la cohésion. Jouez avec vos deux chats en même temps, avec le même jouet (par exemple la fameuse canne à chat). Cela leur donne un but commun… attraper ce fichu truc à plumes !!

L’aménagement de votre intérieur peut aussi apaiser grandement les esprits ! Pensez à leur installer un arbre à chat ou une étagère en hauteur sur lesquels ils pourront dominer l’espace… tous les deux ! (j’entends par là qu’il faut que chacun puissent s’y poser, qu’ils n’aient pas à se disputer l’endroit !), veillez aussi à ce que vos deux chats puissent regarder par la fenêtre !

Ajoutez absolument un second voire un troisième bac à litière (je vous invite aussi à consulter mon article le bac à litière idéal pour votre chat, vous apprendrez plein de choses à ce sujet !), et aussi un ou deux griffoirs supplémentaires. Ca ne veut pas dire que chacun aura son propre bac, ou son propre griffoir, mais qu’ils pourront marquer à plusieurs endroits de la maison, et donc échanger de l’information en allant renifler les messages de l’autres !

 Surtout n’oubliez pas un point essentiel : moins vous interviendrez entre vos chats et plus vite ils se mettront au point entre eux !!

 

mon ebook en cadeau _ absolumentchats

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Comment présenter deux chats ?
Le bac à litière idéal pour votre chat
Mon chat est agressif avec moi !!!
La cohabitation entre chien et chat
Vivre avec plusieurs chats
Bien éduquer un chaton
Malpropreté, comment y remédier ?
Pourquoi le chat se fait les griffes ?
Comment accueillir un chaton ?
Adopter un chaton ou un chat adulte ?
Chat et bébé… qui deviendra grand