comment adopter un chat- absolument chats
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lorsque l’on souhaite adopter un chat on se retrouve parfois un peu démuni… Où adopter un chat ? Comment ça se passe ? Comment être sûr que c’est du sérieux ? Comment choisir ? Dans cet article (et dans cette vidéo) je vous propose de faire le point sur tout ça 🙂

A quel âge adopter un chat ?

Tout dépend du chat que vous souhaitez adopter ! Je veux dire par là, un chat adulte ou un chaton. D’ailleurs je vous invite à consulter mon article sur ce sujet Adopter un chaton ou un chat adulte ?. Si vous adoptez un chat adulte, la question ne se pose pas, tout reposera sur le feeling ressenti entre vous lors de votre rencontre ! Par contre si vous souhaitez adopter un chaton, la question se pose davantage !

chats-calins

Il faut savoir que l’âge légal autorisé pour vendre ou céder un chaton est de 8 semaines. Cependant ça n’est pas l’idéal ! Pour avoir un chaton bien équilibré le mieux est qu’il ait 12 semaines, soit 3 mois. Le mieux aussi, c’est s’il a grandit auprès de sa mère et de sa fratrie (ou à défaut entouré d’autres chats) jusqu’à ses 3 mois.

A quel moment adopter un chat ?

L’idéal pour adoptez un chat, c’est lorsque vous avez le week-end ou des vacances dans la foulée, pour être présent à la maison avec votre nouveau petit compagnon ! Cela vous laissera le temps, tranquillement, de vous assurer qu’il a bien pris ses repères à la maison, qu’il a bien intégré où est la litière, la gamelle, et aussi pour qu’il s’adapte à vous : votre voix, votre toucher, et votre rythme de vie (du moins le rythme des jours off !).

Où adopter un chat ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous : les refuges, comme la SPA par exemple, les associations, les particuliers, et les élevages si vous souhaitez un chat de race.

Comment juger du sérieux de l’établissement ou de la personne chez qui vous adoptez votre chat?

* En posant des questions, telles que :

  • Quel est l’âge du chaton ou du chat ?
  • A-til grandit avec sa mère et sa fratrie, quelle est son histoire…?
  • A-t-il (ou a-t-il eu) des soucis de santé ? non pas que ce soit rédhibitoire, c’est juste qu’une personne réglo ne vous mentira pas et n’essaiera pas de vous cacher que le chaton a eu un coryza ou une gale d’oreille par exemple ! (ce qui est plutôt fréquent chez les chatons, surtout ceux retrouvés dans la rue).

* En demandant à visiter les locaux (pour un refuge ou un élevage) : vous vous rendrez compte de la propreté des lieux, et des structures mises en place pour le bien-être des chats (donc des structures dans lesquelles votre futur chat a évolué jusque-là).

Une personne consciencieuse sera ravie de répondre et de vous montrer ses locaux ou habitation. Et de son côté, elle ne manquera pas non plus de vous interroger aussi pour s’assurer que vous êtes une bonne personne, responsable, pour le chat !

!!! Si vous êtes reçu dans une salle insalubre par un type en bleu de travail… Méfiez-vous !

!!! Si la personne refuse de garder le chaton un mois de plus avec sa mère, ou qu’il vous sort des discours culpabilisant du genre « je ne peux plus les garder je vais être obligé de les tuer demain »… Méfiez-vous !

Comment ça se passe pour adopter un chat ?

Bien que les fonctionnement puisse varier d’une structure à l’autre, dans la plupart des associations qui fonctionnent avec des familles d’accueil, vous aurez généralement une première visite au chat, chez sa famille d’accueil directement, pour voir si le feeling passe ! Si vous décidez de l’adopter, alors l’association se chargera de vous apporter le chat à votre domicile.

Dans les SPA il arrive que vous puissiez directement adopter le chat le jour J et repartir avec lui dans la journée.

Chez les éleveurs il y a généralement une phase de réservation, et lorsque le chaton a atteint l’âge requis, alors vous venez le récupérer.

 

Quels documents fournir ?

adopter un chat absolument chatsDans un refuge ou une association, il vous sera souvent demandé une photocopie de votre pièce d’identité, et une participation financière pour les frais médicaux, tels que les vaccins, le vermifuge, la puce électronique et la stérilisation future. En effet ces structures luttent (heureusement) contre la surpopulation féline (et les abandons et euthanasies qui s’en suivent…). Il arrive d’ailleurs que l’on vous demande un chèque de caution qui vous sera rendu après l’opération de stérilisation ou castration, ou que l’on vous donne un bon spécial que le vétérinaire se chargera d’envoyer à l’association une fois l’opération effectuée.

Côté stérilisation, pour un chat de race, sachez qu’un éleveur n’a pas le droit de vous imposer l’opération du chat : c’est interdit par la loi ! Bien sûr il peut vous le conseiller, mais ne peut pas vous l’imposer ou faire opérer le chat contre votre gré…

Attention : on ne peut pas vous demander un avis d’imposition ou des fiches de salaires, ni vous imposer d’être en couple !!

Attention aussi au prix souvent abusif que demandent certains particuliers pour des chatons sans pedigree, et qui en plus n’ont reçu aucun soin vétérinaire ! Les abus sont malheureusement fréquents…

Quels documents recevoir ?

Lors de l’adoption il doit vous être délivré une attestation de cession et un document d’information sur les caractéristiques et les besoins de l’animal. Le chat doit aussi être identifié par une puce électronique.

Pour les chats de race, l’éleveur doit vous remettre également le pedigree du chat ainsi qu’un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire, et sa carte d’identification I-Cad (le fichier national d’identification des carnivores domestiques).

!! Pour les associations et les refuges, souvent débordés, la carte d’identification n’est pas toujours mise à jour, n’oubliez donc pas de demander à l’asso de bien transférer le chat sous votre nom auprès de l’I-CAD.

Et après ?

Selon les refuges ou associations, vous pouvez recevoir une visite de contrôle quelques mois après l’adoption pour voir si le chat est bien traité !

Vous hésitez encore à adopter un chat ?

Si vous hésitez, que vous vous posez trop de questions, que vous n’êtes pas sûr d’y arriver, ou pas sûr que votre présent chat acceptera bien la venue d’un congénère, alors vous pouvez devenir famille d’accueil pour une association ! En gros vous accueillez le chat ou chaton chez vous, et vous en prenez soin jusqu’à ce qu’il soit adopté. Mais si le feeling est là et que tout le monde est heureux, bien sûr vous êtes prioritaire sur l’adoption ! Pour plus d’infos je vous invite à lire mon article dédié : Devenir famille d’accueil

chats calins

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Adopter un chaton ou un chat adulte ?
Devenir famille d’accueil
L’adoption d’un chat de refuge
Un chat heureux en appartement
Vivre avec plusieurs chats
Comment accueillir son chaton ?
Comment présenter des chats ?
La cohabitation entre chien et chat