Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Terriblement cruelle, le dégriffage du chat est hélas encore très répandue aux États-Unis et au Canada.

Les excuses ne manquent pas pour justifier ce passage à l’acte… Il abîme le sofa tout neuf, ou les rideaux, ou bien c’est tellement dangereux avec bébé à la maison…

Pourquoi, me demandez-vous, je décide d’écrire un article sur un sujet qui me met tellement en colère ? Mais tout simplement pour ajouter ma pierre à la prise de conscience qui se doit d’être faite !!!

Le dégriffage est-ce si grave ? OUI C’EST GRAVE !!!!!!!!

Le dégriffage est tout simplement barbare. L’onyxectomie (utilisons le terme scientifique) se fait généralement sur les pattes antérieures du chat, sous anesthésie générale. Il s’agit de l’ablation de chaque griffe et aussi de l’amputation des troisièmes phalanges, là où sont insérées les griffes. Amputation.

Oserais-je vous mettre cette photo que j’ai trouvé ?… Ça me donne la nausée, mais prenons conscience, prenons conscience. Voici ce qu’est le dégriffage :

Dégriffage du chat : TORTURE !!!

Les suites sont désastreuses pour le chat. Outre le fait que ses pattes sont réduites à l’état de coussinets sans vie, c’est tout le chat-chéri qui est réduit à l’état de traversin !!

Le chat-chéri reçoit des anti-douleurs à foison, et ce n’est que le début de son calvaire.

Avez-vous remarqué avec quelle dextérité se déplace un chat ? Eh bien il n’en sera plus capable après l’opération, puisqu’il se retrouvera désormais à marcher sur des moignonsLe chat souffre.

Il souffre de cette réadaptation,

Il souffre de ne plus pouvoir se défendre,

Il souffre de ne plus pouvoir chasser, se cacher,

Il souffre de ne plus pouvoir grimper dans un arbre,  (quel qu’il soit),

Oui il souffre de ne plus pouvoir répondre à ses instincts les plus naturels,

Il souffre de douleurs fantômes,

Il souffre de toute la tension appuyée sur ses tendons, ligaments, muscles,

Il souffre de stress, de tristesse, d’anxiété, de dépression…

IL SOUFFRE.

EN GRAND, EN LARGE, EN LONG ET EN TRAVERS !!!!!!

Que souhaiter à ces propriétaires qui ont recours à cette mutilation sur leur soit disant « chat-chéri »…? Eh bien, de mon principe personnel, « tout se paye un jour« … et il va de soi que cette opération désastreuse se répercutera sur le propriétaire, car son chat va devoir s’adapter à tout cela… La douleur, le stress, la frustration, vont indéniablement déboucher sur des problèmes de comportements (malpropreté, griffades à outrance etc.). Par exemple, le chat qui ne va plus pouvoir marquer son territoire en griffant, va se rabattre très possiblement sur le marquage urinaire…

Bien que j’ai envie de dire tant mieux pour ces gens, j’en reste néanmoins terriblement désolée pour ces chats, et mon devoir est alors de trouver des solutions pour aider ce chat à retrouver son équilibre autrement…(et donc d’aider ces propriétaires a retrouver un animal « équilibré »…).

Je vais malgré tout tenter de terminer cet article sur une note, dira-t-on optimiste ?  Le dégriffage est illégal dans 29 pays, notamment les pays qui ont rejoint la Convention Européenne pour la Protection des Animaux de Compagnie : en France (depuis 2004 seulement), en Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Suède, Norvège, Danemark, Finlande, Espagne, Portugal, Italie, Angleterre, Irlande, Bulgarie, Chypre, Israël, Roumanie, Turquie, République Tchèque, Grèce, Slovénie, Australie, Japon, Brésil et Nouvelle-Zélande, Lituanie.

Voilà….

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Pourquoi le chat se fait les griffes ?
Quel âge humain a mon chat ?
Les premiers traitements vétérinaires du chat
Adopter un chaton ou un chat adulte ?
Comment voit le chat ?